Suivi médical et psychologique de grossesse

SUIVI MEDICAL
Diagnostic Prénatal
GROSSESSE PATHOLOGIQUE
SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE
LIENS UTILES

Suivi médical de la grossesse physiologique

Il est recommandé de faire suivre la grossesse par un ou plusieurs professionnel(s) de santé : sages-femmes, médecins généralistes, échographistes et/ou gynécologues-obstétriciens. Ce suivi peut se dérouler en cabinet de ville ou en centre hospitalier.

Avant l’accouchement, sont pris en charge :

  •  7 examens médicaux obligatoires :

Ils peuvent être pratiqués par une sage-femme ou par un médecin.
–  Le 1er examen médical doit être effectué avant la fin du 3e mois de grossesse.
– Les 6 autres examens médicaux doivent être pratiqués chaque mois, à partir du 4e mois de grossesse jusqu’à la date de l’accouchement
Dès la déclaration de la grossesse, les examens prénataux obligatoires et certains actes se rapportant à la grossesse sont pris en charge à 100 % au titre de l’assurance maternité.

  •  3 échographies :

Au rythme d’une par trimestre. Les échographies sont remboursées à 70 % jusqu’à la fin du 5e mois de grossesse, puis à 100 % au titre du risque maternité à partir du 1er jour du 6e mois de grossesse (info CNGOF)
En cas de grossesse pathologique ou de pathologie fœtale, d’autres échographies peuvent être prescrites. Elles pourront être prises en charge, sous réserve de l’accord préalable du service médical de votre caisse d’assurance maladie.

  • un examen bucco-dentaire (EBD) :

L’Assurance Maladie a mis en place un nouveau dispositif de prévention bucco-dentaire pour les femmes enceintes qui peuvent désormais bénéficier, dès leur 4e mois de grossesse et jusqu’au 12e jour après l’accouchement, d’un examen bucco-dentaire pris en charge à 100 % sans avance des frais.

Infos :

Maternité : Je prépare l’arrivée de mon enfant (Ameli.fr)

Suivi et orientation des femmes enceintes (HAS) 

Certaines situations durant la grossesse imposent un avis spécialisé (antécédents personnels ou familiaux, maladies contractées pendant la grossesse, résultats d’examens de dépistage ou encore constatations échographiques..). Dans ce cas, à la demande du médecin, de la sage-femme ou de l’échographiste qui suit votre grossesse, et avec votre accord, votre dossier peut être présenté et étudié par le Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal (CPDPN) de GRENOBLE. Qui peut éventuellement, à la demande vous recevoir.

 

Il est composé de professionnels de la périnatalité travaillant au sein des maternités de l’agglomération Grenobloise et Voironnaise . Il se réunit une fois par semaine et a pour mission de délivrer des avis et conseils en cas de suspicion d’affection d’un embryon ou d’un fœtus.

Lorsque l’affection est grave, voire incurable, l’équipe pluridisciplinaire peut proposer aux parents l’interruption de grossesse pour motif médical (IMG). Le couple prend ensuite la décision de poursuivre ou non la grossesse. 
Quelle que soit votre décision ou celle du CPDPN ce dernier devra être tenu informé de l’issue de votre grossesse.

Information patiente

Suivi médical de la grossesse pathologique

Hospitalisation pendant la grossesse (niveaux de prise en charge, transferts in-utero…)

Chaque année, environ 20 % des femmes sont confrontées à une complication au cours de leur grossesse.

Une femme enceinte présente une grossesse pathologique lorsqu’un risque obstétrical, fœtal ou maternel est identifié au cours de sa grossesse, y compris dans la phase précédant l’accouchement, et que celui-ci nécessite une prise en charge spécifique.

Si cette pathologie ne peut être traitée dans la maternité d’origine (traitement et/ou hospitalisation), en concertation avec vous, les professionnels pourront envisager votre transfert vers une autre maternité* du Réseau Périnatal Alpes-Isère. Vous bénéficierez ainsi d’une prise en charge en adéquation avec votre pathologie dans un établissement disposant des équipements et des ressources nécessaires.

*Les maternités en France sont classées en trois niveaux de prise en charge (cf la rubrique sur les maternités du RPAI).

Des recommandations sur l’organisation et la réalisation des transferts des femmes enceintes en urgence (transferts in-utero – TIU), en raison de la survenue d’une complication ou d’un risque avéré, sont publiées par l’HAS.

Hospitalisation à domicile (HAD)

L’Hospitalisation à domicile est une alternative à l’hospitalisation conventionnelle. Vous retournez ou restez chez vous et un professionnel de l’équipe d’Hospitalisation à Domicile vous rend visite, sur prescription d’un médecin, ou d’une sage-femme sous couvert d’un médecin, dont la durée est limitée (prescription). Elle est révisable si nécessaire. Vous seront dispensés des soins médicaux et para-médicaux continus et coordonnés, nécessitant une surveillance à domicile au minimum 3 fois par semaine . Le Réseau Périnatal Alpes-Isère dispose d’une HAD obstétricale ante et post-natale, basée au CHU de Grenoble.

Suivi à domicile

Un suivi de grossesse pathologique peut avoir lieu à domicile par une sage-femme libérale ou de Protection Maternelle et Infantile (PMI). Celle-ci, en lien avec votre maternité, peut réaliser un suivi médical (examen clinique, monitoring , prise de tension …) et biologique ainsi que la préparation de l’accouchement (cf liste des professionnels du réseau).

Soutien psychologique
Retrouvez la page spécifique sur notre site :

Soutien psychologique

Informations à venir tout prochainement