Dépistages

Votre bébé sera examiné par la sage-femme ou le pédiatre de la maternité, en votre présence ou en présence de votre accompagnant. Cet examen a le plus souvent lieu une à deux heures après la naissance, en tout cas dans les premières 24 heures.

Puis, un examen approfondi de votre bébé sera réalisé avant son 8eme jour par un pédiatre. D’éventuelles anomalies, qui seraient passées inaperçues lors de l’examen à la naissance, sont recherchées. C’est un examen obligatoire, consigné dans le carnet de santé. À cette occasion, le médecin remplit un premier certificat de santé. Ce document est adressé à la protection maternelle et infantile (PMI).

Le séjour à la maternité du nouveau-né : https://www.mpedia.fr/cat-a-la-maternite/

Dépistages faits aux nouveau-nés

 

À la naissance de votre enfant, un carnet de santé vous a été remis pour lui : il contient des conseils utiles pour mieux comprendre son développement. Pour garder une trace du suivi médical de votre enfant et de ses vaccinations, pensez à le présenter à chaque consultation et à le conserver précieusement.

GUTHRIE
DEPISTAGE NEONATAL DE LA SURDITE
LUXATION DE LA HANCHE

Guthrie

Ce test, réalisé en France depuis 1972, permet le dépistage maladies graves. Il est effectué grâce à un simple prélèvement de quelques gouttes de sang, le plus souvent au talon.

Tous les nouveau-nés en bénéficient pour dépister des maladies, le plus souvent d’origine génétique :

  • la phénylcétonurie : maladie héréditaire due au déficit d’une enzyme qui transforme la phénylalanine présente dans l’alimentation. Un régime alimentaire pauvre en phénylalanine empêche la survenue d’un retard intellectuel et de troubles neurologiques dus à la maladie ;
  • l’hypothyroïdie congénitale ;
  • l’hyperplasie congénitale des surrénales : maladie endocrinienne héréditaire due au déficit d’une enzyme qui participe à la fabrication des glucocorticoïdes. Elle s’accompagne d’un développement excessif des deux glandes surrénales (situées au sommet des reins), qui produisent trop d’hormones mâles. Le traitement est hormonal ;
  • la mucoviscidose.

Si votre enfant est considéré “à risque” du fait de son origine ethnique, un dépistage de la drépanocytose est également réalisé.

Cela permet la mise en rapidement un traitement spécifique ou une prise en charge adaptée en cas de besoin.

Le prélèvement pour ces tests de dépistage peut être pratiqué à la maternité ou par votre sage-femme libérale dans le cadre du service d’accompagnement au retour à domicile que propose l’Assurance Maladie.

A partir décembre 2020, une 6ème maladie sera dépistée : le déficit en MCAD ((Medium-Chain-AcylCoA-Déshydrogénase) qui est une maladie héréditaire rare entrainant une difficulté de l’organisme à utiliser les graisses comme source d’énergie. (Consultez la plaquette d’information)

C’est une maladie chronique qui débute à la naissance. Elle peut être détectée en même temps que les autres maladies déjà dépistées à partir du dépôt de gouttes de sang du nouveau-né sur un carton buvard prélevé au troisième jour après la naissance.

Le prélèvement pour ces tests de dépistage peut être pratiqué à la maternité ou par votre sage-femme libérale dans le cadre du service d’accompagnement au retour à domicile que propose l’Assurance Maladie.

*https://www.ameli.fr/isere/assure/sante/assurance-maladie/prevention-et-depistages/depistage-neonatal-suivi-mere-bebe

Dépistage néonatal de la surdité

Avec votre accord, un test d’audition est réalisé pour tous les nouveau-nés en maternité. Ce test, rapide et indolore, consiste à contrôler le bon fonctionnement de l’audition de votre bébé à l’aide de sons brefs émis dans chacune de ses oreilles.

Le Réseau participe à cette l’évaluation systématique de l’audition, selon un cahier des charges régional défini par l’ARS en lien avec les professionnels de la région) – FLYER

Le dépistage de la surdité congénitale est obligatoire en maternité depuis 2012.

Les surdités congénitales concernent 5 à 13 pour 10 000 nouveau-nés. Leur dépistage permet une prise en charge rééducative précoce. Il comprend :

  • un examen de repérage des troubles de l’audition, proposé avant la sortie de l’enfant de la maternité. Ce repérage doit permettre de savoir s’il est nécessaire de réaliser des examens plus poussés ;
  • des examens réalisés avant la fin du troisième mois de l’enfant, quand l’examen de repérage n’a pas pu avoir lieu ou n’a pas permis d’apprécier les capacités auditives de l’enfant.

*https://www.ameli.fr/isere/assure/sante/assurance-maladie/prevention-et-depistages/depistage-neonatal-suivi-mere-bebe

Le dépistage de la luxation de la hanche

Un enfant sur mille est atteint d’une hanche luxable, les filles étant plus touchées que les garçons. On parle de hanche luxable lorsque la tête du fémur sort de son articulation avec l’os du bassin. Si elle n’est pas prise en charge, cette luxation peut avoir de lourdes conséquences à l’âge adulte (boiterie).

Le dépistage consiste en une simple manœuvre de manipulation des hanches, éventuellement associée en cas de doute, à une échographie de la hanche.

En cas de hanche luxable, votre bébé devra être maintenu pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois, les cuisses écartées et les jambes en flexion (en abduction) afin de permettre la correction de l’anomalie.

*https://www.ameli.fr/isere/assure/sante/assurance-maladie/prevention-et-depistages/depistage-neonatal-suivi-mere-bebe